BIENHEUREUSE MARGUERITE DE LORRAINE

  • Bienheureuse Marguerite de Lorraine
  • Papier, gravure sur cuivre
  • H. 26,8 cm ; L. 19,7 cm
  • Pierre van Schuppen (1627-1702)
  • Vers 1660
  • Musée diocésain
  • Inv. 998.1.54
  • © CD 61

C’est à Pierre van Schuppen, graveur né à Anvers mais installé à Paris, que les clarisses d’Argentan confient par contrat du 28 juillet 1660 le soin de graver le portrait de leur fondatrice déjà qualifiée de bienheureuse. Représentée en buste, de trois-quarts, Marguerite de Lorraine tient un crâne et une croix garnie de pointes de fer qu’elle avait coutume de porter sous son habit de clarisse. Les armes d’Alençon et de Lorraine forment une transition avec la longue inscription de la base qui détaille sa prestigieuse généalogie et affirme qu’il s’agit là de son « véritable portrait ».

Le lexique

Clarisse

Religieuse de l’ordre de sainte Claire.

Marguerite de Lorraine (bienheureuse)

[1463-1521] duchesse d’Alençon et comtesse du Perche. Très attentive aux pauvres, elle a fondé les monastères de clarisses d’Alençon et d’Argentan vers 1500.